1. Fac For Pro
  2. Actualités
  3. Le métier de chasseur de têtes – FAC FOR PRO

Le métier de chasseur de têtes – FAC FOR PRO

Recruteurs hors pair, les chasseurs de têtes ont pour habitude de travailler dans la discrétion : une manière de procéder qui leur vaut une réputation de sorte “d’agents secrets” du monde du travail. Que vous ayez pour projet d’en devenir un ou que vous souhaitiez en savoir plus au sujet de cette profession, Fac For Pro vous propose un focus sur ce métier auréolé de mystère.

Chasseurs de têtes : à la recherche du profil parfait

 

S’ils tiennent leur surnom des fameux décapiteurs de l’Antiquité, les chasseurs de têtes modernes sont (fort heureusement) non violents.

 

Qu’ils soient indépendants, ou qu’ils exercent dans un cabinet spécialisé, ils sont chargés par un client (généralement une entreprise conséquente) de trouver un profil très spécifique, pour un poste qui l’est tout autant.

 

En ce sens, ils diffèrent des recruteurs dits “classiques” et des Directeurs des Ressources Humaines, qui, pour leur part, vont plutôt se focaliser sur des compétences professionnelles générales. En effet, les chasseurs de têtes contactent, quasi-exclusivement, des candidats à forte valeur ajoutée.

 

En général, les entreprises font donc appel à eux pour recruter LE cadre ou LE dirigeant talentueux qui saura tirer ses potentiels futurs collaborateurs vers le haut. Mais, naturellement, dénicher la perle rare dans un domaine ultra compétitif demande de la méthode ainsi qu’un certain nombre de connaissances. Il semble par exemple inconcevable qu’un chasseur de têtes à la recherche d’un Traffic Manager ne connaisse pas les subtilités de ce métier sur le bout des doigts.

 

Chasseur de têtes : entre la traque et la négociation

 

Comme précisé dans le précédent paragraphe : le chasseur de têtes doit trouver des professionnels talentueux dans un contexte quasi-guerrier. Il n’est ainsi pas rare que la personne contactée soit déjà employée ailleurs, d’où les prises de contact discrètes, qui participent grandement au folklore de ce métier.

 

Mais avant d’appeler un candidat pour le convaincre de changer d’entreprise, il doit bien sûr faire une liste de profils en amont ! La première étape dans ce processus ce recrutement est donc une sorte de “traque”, durant laquelle il doit exploiter tout ce qui est à sa disposition pour repérer le candidat idéal : réseaux personnels, réseaux sociaux (LinkedIN, Apec), logiciels, etc…
Une traque qu’il mène en fonction de la demande de son client, d’une part, mais aussi de ses connaissances pointues du domaine concerné ainsi que son instinct de recruteur : ce sont tous ces éléments qui détermineront son choix final.

 

Dans tous les cas, le chasseur de tête est lui-même hautement qualifié. Il est généralement issu d’une formation prestigieuse de type école de commerce ou MBA et le salaire annuel d’un chasseur de têtes confirmé peut avoisiner les 75.000€ bruts.

Pour se faire une place dans la profession, il aura cependant besoin des qualités suivantes :

 

  • un sens inné de la négociation
  • la maîtrise d’une ou de plusieurs langues (un bon niveau d’anglais étant le minimum)
  • une présence forte sur les réseaux sociaux professionnels
  • une connaissance aigüe du domaine d’activité de ses candidats

 

Enfin, si cet intrigant métier vous intéresse, sachez que Fac For Pro dispose d’un programme Ressources Humaines formant notamment au métier de chasseur de têtes.