1. Fac For Pro
  2. Actualités
  3. Trouver un logement étudiant parisien ou comment s’en sortir en 7 solutions
contrat de location

Trouver un logement étudiant parisien ou comment s’en sortir en 7 solutions

Trouver un logement étudiant à Paris s’avère particulièrement ardu, surtout si l’on s’y prend tard : les studios ont déjà été pris d’assaut et les appartements à louer dépassent très largement le budget moyen d’un étudiant. En effet, selon une étude 2013 de l’OVE (Observatoire de la vie étudiante), le loyer des étudiants parisiens s’élevait en moyenne à 597 € par mois (contre 426 € en province).

Ainsi, si vous venez d’arriver à Paris et que vous cherchez désespérément un logement, nous vous proposons 7 solutions qui vous permettront de le trouver rapidement afin de commencer votre année universitaire dans les meilleures conditions.

 

 

  1. Si vous êtes boursier, pensez à une chambre CROUS

 

En septembre 2015, le CROUS (Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires) de Paris disposait de 6000 places dans 70 résidences universitaires.

Allez régulièrement sur le site du Crous. En effet, certaines résidences ont moins de demandes que les autres et publient des petites annonces. C’est le cas actuellement de la résidence du Bobigny en Seine-Saint-Denis.

 

Tarifs : de 174,90 € à 261,70 €/mois pour un studio de 20 m2 (résidence Bonaparte).

 

 

  1. A la Cité internationale : pour les étrangers et les provinciaux

 

Construite en 1925, la Cité internationale de Paris, installée dans le sud de la ville, est constituée de 40 résidences universitaires (Maison du Maroc, Maison du Liban ou encore Maison du Canada) réparties sur un parc de 40 hectares. Les maisons sont gérées par les fondations ou les gouvernements qui les ont financées et la Fondation de la cité internationale qui gère le campus.

Contrairement à ce que l’on peut penser, il ne faut pas forcément être étranger pour postuler.

La plupart des résidents ont un niveau master, mais il est possible d’intégrer la Cité internationale dès la première année d’étude supérieure. Les candidats sont choisis en fonction de l’éloignement, les revenus des parents, mais aussi de leur dossier scolaire.

 

Tarifs : entre 300 et 600 €/mois selon la maison.

 

 

  1. Dans une résidence privée : pour les étudiants plus fortunés

 

Le site Adele liste les résidences étudiantes disponibles ville par ville (https://www.adele.org). Ainsi, il existe 30 résidences étudiantes privées dans la capitale, proposées par plusieurs sociétés telles que Espacil, Studélites, Studea, ou encore Les Estudines. Les tarifs sont plus élevés que dans les chambres du CROUS mais le confort est au rendez-vous. Vous y trouverez notamment une salle de sport ou encore un local à vélos. Et moyennant un supplément, vous pouvez même laisser vos clefs pour qu’une femme de ménage vienne nettoyer votre chambre. Enfin, le lieu est ultra sécurisé avec une surveillance 24H/24.

 

Tarif: 1020 €/mois pour un studio de 22,4 m2 au Campuséa dans le 13 ème à Paris (336 € d’honoraires et 994 € de dépôt de garantie)

 

 

  1. Chez un propriétaire privé : pour les plus tenaces

 

Evidemment, vous ne serez pas seul à postuler, mais trouver un studio à Paris n’est pas forcément mission impossible. Outre les agences habituelles (Century 21, Laforêt, Foncia…) et les sites entre particuliers comme PAP, faites un tour sur le site Lokaviz (http://www.lokaviz.fr). Cette centrale du logement étudiant du CROUS recense actuellement plus de 4000 annonces de logements labellisés. Ce label est l’assurance d’avoir un logement décent et un loyer raisonnable.

Pensez également au groupe Occazissime immobilier (https://www.facebook.com/groups/occazissime.immobilier/?fref=ts) qui compte plus de 11000 membres qui partagent offres et bons plans.

 

Tarif: 650 € pour un studio de 17 m2 dans le XIXème arrondissement de Paris sur Lokaviz.

 

 

  1. Dans un foyer : pour les plus sociables

 

A Paris, les foyers sont gérés par des ordres religieux ou des fondations philanthropiques laïques. L’avantage est de proposer un environnement chaleureux, avec des activités et des sorties. Ce sont des solutions particulièrement recommandées aux étudiants de première année. Il s’agit de chambres meublées individuelles ou à partager avec un ou deux colocataires. Les étudiants se retrouvent à la cuisine, en salle télé ou en salle de sport. Les inscriptions se font directement sur le site internet des foyers. La lettre de motivation a une grande importance : montrez votre sens du collectif. Attention, le règlement est différent d’un foyer à l’autre, notamment concernant les horaires de rentrée le soir. En général, les foyers catholiques sont plus encadrés.

 

Tarifs: 450 €/mois (Foyer Nazareth dans le XVème), 616,82 €/mois (foyer de la Cité des fleurs dans le XVIIème).

 

 

  1. Chez une personne âgée : pour les plus solidaires

 

Habiter chez une personne âgée et lui rendre quelques services en échange d’une chambre est un concept qui se développe de plus en plus. Des dizaines d’associations mettent ainsi en lien ces deux générations (http://www.ensemble2generations.fr).

Le tarif peut être différent selon les services rendus. Il peut même être gratuit si le jeune s’engage à être présent tous les soirs à l’heure du dîner, avec une soirée libre par semaine et deux week-ends par mois. Si le jeune est juste locataire sans aucune obligation, il faudra compter 450 € par mois. Attention, une cotisation annuelle est demandée au moment de l’inscription.

 

Tarif: entre 200 et 450 €/mois.

 

 

  1. Chez l’habitant : pour être en famille

 

C’est la solution la plus économique et la plus conviviale. Les tarifs sont très variables d’un logement à l’autre. En général, il faudra débourser 400 € par mois. Pour éviter les abus et garantir une certaine sureté, consultez les offres du site Lokaviz dont les logements sont labellisés.

 

Tarifs: environ 400 € par mois.

 

Source : http://etudiant.lefigaro.fr/vie-etudiante/news/detail/article/sept-solutions-pour-trouver-un-logement-etudiant-a-paris-16625/