1. Fac For Pro
  2. Actualités
  3. [ Témoignage ] : Reconversion professionnelle, comment changer de métier ?
pexels-photo-296886

[ Témoignage ] : Reconversion professionnelle, comment changer de métier ?

Aujourd’hui, la reconversion professionnelle touche un salarié sur deux. Burn-out, licenciement, pression, envie de changement, les facteurs entrainant une reconversion sont nombreux.

De nombreux français prennent le chemin du changement dans une société où il devient de plus en plus rare de garder le même emploi ou de rester dans la même entreprise.

En moyenne, les français changent d’emploi 4 ou 5 fois dans leur vie et pour ceux qui ont franchi le pas, ils ne le regrettent pas.

Récemment, Odaxa (Institut d’étude indépendant) a réalisé une étude montrant que la reconversion professionnelle entraine un changement positif, 85% des personnes interrogées en sont persuadées, quel que soit l’âge ou la catégorie professionnelle.

Aujourd’hui, un travailleur sur deux saute le pas et ces chiffres devraient encore augmenter puisque 35% des salariés envisageraient de se lancer dans l’aventure s’ils en avaient l’occasion.

Cependant, selon 67% des français, la reconversion professionnelle serait une démarche difficile qui demanderait du temps, une bonne préparation, une aide financière et beaucoup de soutien de la part de son entourage.

Isabelle témoigne sur sa reconversion professionnelle :

 

Pourquoi avez-vous souhaité changer de métier ?

 

Après 25 années de carrière en tant que technicienne chimiste, j’ai commencé à m’ennuyer dans mon travail. Le statut de technicienne n’était pas non plus valorisé dans mon entreprise, j’avais l’impression de tourner en rond et d’être piégée jusqu’à ma retraite dans ce mécanisme.

Je ressentais le besoin de me challenger, de redonner du dynamisme à ma vie et de voir ce qu’il se passait hors des murs de mon entreprise.

 

La décision a-t-elle été longue à prendre ?

 

J’ai pris ma décision après deux années de réflexion durant lesquelles j’ai effectué un bilan de compétence qui a orienté mon choix de reconversion. C’était donc un choix réfléchi même si le lancement de l’action fut pris par impulsion, il fallait se lancer.

 

Avez-vous obtenu des aides financières ?

 

Je n’ai eu aucun financement ni pour la formation, ni en compensation de salaire, que ce soit de la part de l’entreprise ou du FONGECIF (Fond de Gestion des Congés Individuels de Formation). Ce dernier a estimé que je travaillais dans une grande entreprise qui n’avait qu’à m’aider. L’entreprise, quant à elle, estimait que c’était un choix personnel et que je devais me débrouiller seule. Je n’ai donc pas eu de revenus pendant mes 20 mois de formation sauf lors de mes 6 derniers mois de stage en entreprise.

 

Faut-il avoir un bon mental pour entamer sa reconversion professionnelle ?

 

L’envie de se bousculer émerge la plupart du temps suite à une désespérance au travail. Il faut alors mettre son esprit en éveil pour ne pas manquer une opportunité, écouter les autres jusqu’à trouver l’objectif et une fois lancé, il ne faut pas le perdre de vue.

Il reste cependant quelques difficultés :

  1. Se lancer dans l’inconnu sans revenus mais cette difficulté reste ponctuelle, juste le temps de la prise de décision.
  2. Il faut tenir jusqu’au bout. La reconversion se fait sur le long terme et peut impacter son entourage (conjoint, enfants, parents…). Il faut alors souvent se forcer à l’égoïsme et mettre un mouchoir sur son sentiment de culpabilité. C’est le plus souvent l’entourage et la société qui peut rendre plus difficile les choses plutôt que le manque de moyen. La peur d’échouer et de finir sans diplôme. Mais là aussi c’est une réaction au regard des autres parce qu’en fait oser se lancer est déjà à mon sens une grande victoire.

Une fois lancée et après avoir fait quelques petits réglages de personnalité, j’ai foncé (avec le soutien de mon entourage) et j’ai n’ai plus trouvé cela difficile. Juste fatiguant mais j’ai fait ma reconversion assez tard sur un niveau d’étude élevé.

 

Un conseil pour ceux qui hésitent encore à sauter le pas ?

 

 

La réorientation vaut le coup ! C’est une très belle expérience, bien que difficile. Essayez de ne pas prendre trop de risque, ne quittez pas votre travail sans sécurité, prenez si possible une année sabbatique ou faites une suspension de contrat pour vous assurer de retrouver votre ancien poste si jamais votre reconversion de fonctionne pas. Suivez une formation individualisée mais surtout, entourez-vous des bonnes personnes, c’est important.