Rédiger son mémoire

Rédiger son mémoire de recherche est souvent long et difficile. Si beaucoup de temps doit être consacré à ce projet, il est possible d’adopter une méthodologie efficace. C’est pourquoi FAC FOR PRO EDUCATION vous donne quelques conseils pour vous aider dans sa conception.

Avant la rédaction :

Avant de rédiger votre mémoire, commencez par trouver un sujet qui vous intéresse vraiment !  Vous passerez de nombreuses heures à travailler sur vos recherches, alors autant trouver un sujet qui vous plaît et qui pourrait être utile à votre projet professionnel ! Évidemment, votre sujet doit être en lien avec votre formation. Avant d’arrêter définitivement votre choix, parlez-en à vos professeurs afin d’avoir un avis objectif sur le sujet.

Ensuite, vous devrez réfléchir à la problématique de votre mémoire. Pour la définir, vous devrez effectuer un certain nombre de recherches et lire des articles sur le sujet. En plus d’être simple et cohérente, votre problématique doit être présentée sous forme de question fermée.

Attention : au stade des recherches, ne commencez pas encore à faire votre plan ! C’est une erreur commune qui vous pénalisera sur la durée. Réfléchissez sur ce que vous souhaitez évoquer, notez toutes les idées qui vous viennent à l’esprit et ne vous censurez pas ! Une fois ce recensement effectué, vous pourrez classer vos idées par grandes catégories et le plan viendra aisément. N’hésitez pas à solliciter vos professeurs en cas d’interrogations.

Construire son plan :

Le plan doit répondre à des impératifs de forme et de fond. Choisissez des titres courts et bannissez les phrases interrogatives.

Pour construire votre plan, vous pouvez vous inspirer d’anciens mémoires rédigés par des anciens étudiants de promotion et surtout de la méthodologie étudiée en cours.

L’essentiel est de construire un propos structuré en partie et sous parties.

Gardez en tête que votre objectif premier est de répondre à la problématique posée.

La rédaction des parties :

Lorsque vous allez rédiger les parties de votre mémoire, faites en sorte de donner autant d’éléments que nécessaires pour une meilleure compréhension. Aussi, justifiez vos propos avec des références bibliographiques. Comme dans tout travail, citez vos sources ! Mettez les propos entre guillemets et précisez qui est l’auteur des dires cités.

Pensez à tirer les conséquences de vos propos. Vous devez démontrer les résultats de vos recherches et expliquer les résultats comme réponse à la problématique. Vous pouvez inclure ces résultats dans des tableaux et figures.

Vous devez également inclure une partie sur les limites de vos recherches.

La conclusion de votre mémoire doit contenir les éléments clés de votre recherche, ainsi que vos recommandations sur le sujet.

Soulignez la nécessité de votre contribution et ce qu’elle apporte. Vous pouvez préciser que de nouvelles recherches dans le futur sont nécessaires pour donner davantage d’informations sur la problématique. Par exemple, faites des recommandations sur ce qui pourrait être développé à partir de votre travail.

Après la rédaction :

Relisez-vous ! Accordez-vous au moins deux jours pour la relecture de votre travail. Procédez par étape, et sollicitez des personnes extérieures pour relire votre mémoire comme vos proches, vos camarades et anciens professeurs. Elles peuvent vous apporter un point de vue extérieur et différent du vôtre.

La soutenance :

Pendant votre soutenance, vous devrez présenter de manière synthétique votre mémoire en partant de votre problématique. Précisez comment vous avez déterminé la méthodologie et les objectifs de votre travail. Cela permettra à l’examinateur de mieux comprendre vos idées.

Lors de votre présentation, faites attention aux transitions. Elles doivent être fluides et suivre un fil conducteur. Ce qui est important est d’intéresser le jury, sans le perdre dans les digressions accessoires !

En conclusion, il faudra rappeler la réponse à la problématique de votre mémoire. En plus d’être brève et justifiée, une ouverture devra être mentionnée. Il faut que la fin de ce mémoire ne soit pas un point final à la problématique mais rappeler qu’un travail futur peut être mené sur la question, et lancer un débat.

Pour gérer votre temps, il faudra vous fixer des limites. 2 à 3 minutes pour l’introduction et la conclusion, et environ 15 minutes pour le corps de vos développements. Essayez de proportionner vos parties pour qu’elles soient plus ou moins égales. Sinon, le jury pourrait penser que vous n’avez pas assez développé une idée et cela pourrait vous pénaliser. Enfin, entraînez-vous mais n’apprenez pas par cœur votre présentation ! C’est une attitude qui n’est pas naturelle, et cela ne poussera pas le jury à être attentif durant votre oral. Pensez également à préparer un PowerPoint qui vous aidera à structurer votre propos. 

Dans la même catégorie