Les métiers du futur en management, marketing digital… et commerce !

Les métiers du futur en management, marketing digital… et commerce !

Depuis plusieurs années, les développements technologiques ont fait naître de nouveaux métiers, en particulier dans les domaines du marketing digital, du management, du commerce, ou encore de la communication etc. D’autres métiers ont largement évolué ou tendent à disparaitre.

Le rapport Dell & The Institute for the Future estime que 85% des emplois qui seront occupés en 2030 par les écoliers n’existent pas encore aujourd’hui. A bon entendeur !

Voici un panorama des nouveaux métiers du futur dont certains vous intéresseront forcément !

Les métiers du futur dans le secteur du Marketing digital 

La révolution technologie oblige les entreprises à s’adapter, et les métiers du digital ne dérogent pas à la règle. Voici quelques métiers du digital qui vont rapporteront gros, si vous choisissez d’entre devenir l’un des experts :

  • Responsable multicanal ;
  • Expert web-marketing ;
  • Consultant SEM ;
  • Growth hacker
  • Responsable de la communication digitale ;
  • Les métiers de l’IA/IoT, etc.

A noter : la révolution numérique ne supprime pas certains métiers du marketing mais les fait évoluer. Par exemple, la mission du Chief digital Officier est limitée à la mise en place de process digitaux efficaces dans l’entreprise. Son poste doit donc nécessairement évoluer.

Les métiers du futur dans le secteur du Management

Les métiers de management évoluent également. Développement technologique oblige !

Selon de nombreux experts, le manager de demain sera « neuro-manager ». Ils recommandent notamment l’utilisation des neurosciences pour répondre aux dilemmes actuels du management. Il faut donc se former à aller au-delà de l’intelligence cognitive, et apprendre à ses équipes à révéler leur intelligence émotionnelle, relationnelle, collective et situationnelle.

Parmi les métiers de demain, on pourra trouver :

  • Le percolateur ;
  • L’émotionneur ;
  • L’algovendeur ;
  • Le bienétreur ;
  • Le nomadeur.

Ces termes sont … A compléter

Les métiers du futur dans le secteur du commerce

Les métiers du futur lié au commerce vont aussi suivre une transformation technologique de plus en plus dictée par l’intelligence artificielle. Des métiers vont disparaitre et d’autres vont naître car le e-commerce ne concerne plus que les sociétés « pure players », toutes les entreprises sont touchées par la vague digitale.

Les métiers recherchés dans les prochaines années seront évidemment liés au e-commerce qui croit de 18% par an, représentant 100 milliards d’euros en 2019. Cet univers évoluant de façon très rapide, les entreprises auront besoin de nouvelles compétences pour accompagner les évolutions technologiques, la mondialisation, les attentes des consommateurs… et les transformations organisationnelles. Au point que les consultants e-business, traffic Managers ou chefs de produit web verront leurs missions profondément modifiées.

Quelles seront les compétences cruciales pour les métiers du futur ?

  • Maitriser parfaitement les compétences techniques de son domaine d’activité
  • Être curieux et agile afin de s’adapter aux changements de son domaine d’activité
  • Développer un esprit critique nécessaire à la bonne analyse de son environnement
  • Savoir communiquer et collaborer efficacement en équipe

Et pourquoi pas anticiper les métiers qui émergeront d’ici 10 ans et en sont encore au stage du balbutiement ? :

Voici deux exemples :

Contrôleur de drones :

L’utilisation de drone (livraison, collection de données, usage privé…etc) se multiple au point que les industries s’y mettent.  Dans 10 ans, le flux constant de drones qui circuleront au-dessus de nos têtes nécessitera une organisation particulière. Le contrôleur de drone sera chargé de lire la topographie et de réguler la circulation.

Data éthique manager :

En 2010, Éric Schmidt, le PDG de google indiquait que « chaque jour le monde produit autant d’information qu’il en a généré depuis l’aube de la civilisation jusqu’en a 2003 ».
Ces flux de données et d’informations sont aujourd’hui une mine d’or pour les entreprises qui savent les exploiter.

Cette gestion de la data pose des problèmes éthiques sans précédent. C’est ainsi qu’un data ethic manager pourra réguler l’utilisation des données selon un code de bonne conduite adopté au niveau national, européen ou mondial.