1. Fac For Pro
  2. Actualités
  3. Les secteurs qui rémunèrent le mieux leurs stagiaires
images

Les secteurs qui rémunèrent le mieux leurs stagiaires

Si dans la plupart des secteurs les entreprises gratifient leurs stagiaires selon le seuil légal minimum, il arrive toutefois que des secteurs soient plus favorisés que d’autres. En effet, la finance et le conseil se démarquent largement en se montrant relativement généreux à l’égard de leurs stagiaires.

 

Un stagiaire n’est pas un salarié, il touche donc des indemnités de stage et non un salaire.

 

La gratification obligatoire est régulièrement revalorisée. Depuis le 1er septembre 2015, le taux horaire est passé à 3,60 € par mois. Mais cette gratification minimale n’est pas stricte. En effet, elle peut varier selon les années d’études, les secteurs d’activité et les entreprises.

 

Ainsi, quels sont les secteurs les plus rémunérateurs ?

 

La finance est, de ce point de vue, le plus attractif.  Travailler dans la City, à Londres, peut offrir de très belles indemnités de stage. Pour ceux qui interviendront en banque d’investissement, les gratifications peuvent aller de 2000 à 3000 euros par mois. Ces chiffres, qui semblent bien loin de ceux auxquels nous sommes habitués en France, se justifient par le fait que les stages sont conçus au Royaume-Uni littéralement comme une préembauche.

 

Il n’est cependant pas impossible de trouver un stage avec une gratification confortable en France. En moyenne, le secteur bancaire propose à ses stagiaires des rémunérations allant de 1500 à 2 000 euros par mois. La fourchette est à peu près équivalente dans des cabinets d’audit et de conseil. Dans la grande consommation, elle s’échelonne plutôt entre 1000 et 1500 euros par mois.

 

Paradoxalement, dans des secteurs très prestigieux, comme le luxe, les gratifications restent très sages. Les stagiaires préfèrent acquérir de l’expérience et pouvoir utiliser la référence de la marque sur leur CV que toucher une gratification conséquente.

 

Quant au secteur de l’économie sociale et solidaire, les start-up proposent plutôt le minimum légal.

 

Lorsqu’un stage a lieu à l’étranger, il est important de tenir compte du pouvoir d’achat réel. En effet, gagner l’équivalent de 3 000 euros à Londres est intéressant, mais le coût de la vie y est élevé.

A contrario, un stage en Inde,  pour une filiale française par exemple, pourra offrir une rémunération moyenne, mais la vie y sera beaucoup moins couteuse.

 

Si ces informations vous confortent dans l’idée de vous lancer dans un des secteurs évoqué ci-dessus, inscrivez-vous à l’une des formations de FAC FOR PRO. Les programmes « banque et expertise financière » et « comptabilité, gestion et audit » combleront vos attentes. L’Institut, grâce à ses nombreux partenariats, vous propose également de nombreuses offres de stages.

 

 

Source : http://etudiant.lefigaro.fr/stage-emploi/actu/detail/article/stages-les-secteurs-qui-paient-le-mieux-16845/