LE STAGE PENDANT LA CRISE SANITAIRE

Il est difficile pour les étudiants de s’y retrouver, notamment pour les stagiaires, dont la crise sanitaire a un fort impact sur leur stage.

Nous faisons le point sur les mesures mises en place pour permettre à tous les étudiants d’effectuer leurs stages dans de bonnes conditions, et de ne pas les pénaliser dans la poursuite de leurs études.

Les stages dans l’enseignement supérieur :

Le Ministère de l’enseignement supérieur préconise la réalisation du stage à distance lorsque cela est possible : comme pour les salariés, le distanciel est la règle pour les stagiaires. S’il est impossible d’y procéder, ou que ce n’est pas pertinent, les écoles doivent adapter leurs modalités de formation.

☢️ Si le stage a lieu en présentiel, les règles de distanciation doivent impérativement être respectées au sein de l’entreprise.

Si le stage initialement prévu en présentiel est modifié, la rédaction d’un avenant à la convention de stage est nécessaire afin de pouvoir transformer un « stage en présentiel » en « stage à distance » si l’entreprise favorise le télétravail.

De la même manière, si le stage doit être reporté ou interrompu, il faut signer un avenant à la convention de stage d’origine.

Une signature électronique suffit amplement. Elle a la même valeur que la signature manuscrite.

Dans tous les cas, en fonction du diplôme préparé, votre établissement peut adapter les conditions de réalisation du stage, ou vous proposer une modalité alternative pour valider votre formation (rédaction d’un mémoire de recherche, projet de groupe, etc).

Quelques conditions :

Qu’il soit effectué sur place ou en télétravail, tout stage dont la durée est supérieure à deux mois (308 heures) donne lieu au versement d’une gratification. Ainsi, lorsque vous continuez d’effectuer vos missions à distance, la gratification vous est due : elle s’élève à 3,90 euros pour chaque heure de présence effective. A l’inverse, si l’entreprise ou l’organisme d’accueil a suspendu ses activités, votre stage s’interrompt et la gratification n’est pas versée.

Par ailleurs, un stage à distance ne signifie pas une absence d’encadrement ! Même en télétravail, votre tuteur de stage doit pouvoir vous former et vous accompagner pendant la réalisation des missions qui vous sont confiées.

Si votre entreprise décide d’annuler ou de suspendre votre stage, n’hésitez pas à contacter votre établissement de formation pour connaitre la marche à suivre.

Si votre stage n’a pas encore commencé, assurez-vous que votre structure d’accueil peut toujours vous accueillir. Contactez-la pour lui demander si le télétravail est disponible. Des aménagements d’horaires peuvent être proposés.

À retenir ! Quel que soit le changement, contactez votre établissement de formation et/ou votre tuteur de stage/enseignant-référent.

Protection santé lors de son stage :

Pour lutter contre la diffusion du coronavirus, il est important que votre organisme d’accueil puisse privilégier le télétravail. Tous les stagiaires qui le peuvent doivent donc effectuer leur stage à distance.

Si vous tombez malade pendant votre stage, vous bénéficiez de la même prise en charge qu’un salarié.

Si vous présentez des symptômes évocateurs du Covid-19 ou que vous avez été en contact avec une personne testée positive à la Covid (cas contact) ou que vous avez été testé positif à la Covid, vous ne devez pas vous rendre sur votre lieu de stage.

Lorsque c’est possible, vous devrez rester en télétravail. Dans le cas contraire, un arrêt de travail peut vous être délivré :

Un arrêt maladie dit “classique” si vous avez été diagnostiqué positif à la Covid après un test de dépistage ;

Un arrêt de travail dérogatoire dit aussi “arrêt de travail Covid” : si vous présentez des symptômes de la Covid ou avez été identifié comme “cas contact”.

Nouveautés :

À partir du 10 janvier 2021, si vous présentez des symptômes de la Covid-19 ou si vous êtes cas contact, vous pourrez bénéficier d’un arrêt de travail immédiat, indemnisé sans délai de carence, en vous inscrivant directement sur le site de l’Assurance maladie. Elle procèdera alors à un suivi systématique avec 2 à 3 appels téléphoniques sur 7 jours.
À compter du 20 janvier 2021, il vous sera proposé une visite à domicile par un infirmier si vous êtes déclaré positif à la Covid-19.

Source : https://www.juritravail.com/Actualite/maladies-non-professionnelles/Id/343244

Malgré toutes ces contraintes, votre stage en télétravail vous permettra d’acquérir différentes compétences telles que l’adaptation, l’agilité, la communication à distance et l’organisation.