LE CPF

Qu’est-ce que le CPF ?

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est le dispositif qui a remplacé en janvier 2015 le Droit Individuel à la Formation (DIF).

Que change ce nouveau dispositif ?

Le changement majeur réside dans le fait que le CPF est désormais rattaché au compte du salarié et non plus à celui de l’employeur. Le salarié peut effectuer des formations selon ses souhaits et ses objectifs professionnels, et non plus celles qui seraient imposées par son employeur dont le rôle est d’accompagner le salarié dans sa démarche.

Le CPF favorise ainsi l’indépendance personnelle des salariés car il leur permet de mobiliser eux-mêmes leur capital d’heures de formation et de concrétiser librement leur projet de formation. Ce qui signifie que le salarié n’a plus à négocier avec son employeur le choix de sa formation, dès lors qu’elles sont effectuées hors du temps de travail (sauf pour certaines formations).

Si vous souhaitez réaliser votre formation pendant vos heures de travail, tout en conservant votre rémunération, vous devrez effectuer une demande préalable à votre employeur. Le service des Ressources Humaines peut vous accompagner pour votre projet de formation et vous aider à constituer votre dossier qui devra être envoyé à l’OPCO (Opérateurs de Compétences).

Les sommes allouées

L’alimentation du CPF est fixée à 500 € par an – dans la limite d’un plafond de 5 000 €- pour les salariés ayant effectué une durée de travail supérieure ou égale à la moitié de la durée légale ou conventionnelle de travail sur l’ensemble de l’année.

Pour les salariés dont la durée de travail est inférieure à la moitié de la durée légale ou conventionnelle de travail sur l’ensemble de l’année, l’alimentation correspond à une fraction du montant de 500 €, calculée à due proportion de la durée de travail.

Le calcul des droits est effectué par la Caisse des dépôts et consignations (CDC) au moyen des données issues de la déclaration sociale nominatives (DSN) des employeurs. Un arrêté fixe les modalités du calcul lorsque la CDC ne reçoit pas la DSN ou lorsque les données sont incomplètes ou erronées.

A noter depuis 2020 :

Pour les salariés peu ou pas qualifiés qui n’auraient pas atteint un niveau de formation sanctionné par un diplôme classé au niveau 3 (CAP, BEP), le montant annuel du crédit CPF est majoré à 800 euros (plafonné à 8 000 euros).

Pour trouver une formation, vous pouvez consulter le site moncompteformation.gouv.fr et chercher une formation en fonction du métier/de la compétence et de votre zone géographique. Plus de 10 000 formations en France y sont proposées.

Vous avez la possibilité de suivre votre formation en distanciel ou dans un centre de formation, selon vos impératifs et vos contraintes.

Qui est éligible ?

Selon votre situation professionnelle, vous avez accès au CPF dès votre entrée sur le marché du travail à partir de 16 ans (ou 15 ans avec dérogation), et ce jusqu’à votre départ à la retraite.

Même si vous changez d’emploi ou êtes licencié, vos heures ne seront pas déduites car le CPF est dépendant de chaque personne et non pas d’un statut professionnel.

Depuis janvier 2015, les personnes éligibles sont:

  • Les jeunes à partir de 16 ans ;
  • Les salariés sous contrat de travail de droit privé, dont les salariés agricoles ;
  • Les personnes à la recherche d’un emploi, inscrites ou non à Pôle emploi ;
  • Les personnes accueillies dans un établissement et service et d’aide par le travail (Esat) ;
  • Les fonctionnaires.

Quelles formations ?

Sont éligibles au Compte personnel de formation (CPF) pour tous les actifs :

  • Une certification professionnelle enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ;
  • Une attestation de validation de bloc de compétences faisant partie d’une certification professionnelle enregistrée au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ;
  • Une certification ou une habilitation enregistrée dans le répertoire spécifique (RS), dont la certification relative au socle de connaissances et de compétences professionnelles (CléA) ;
  • Les actions permettant de faire valider les acquis de l’expérience (VAE) mentionnées au 3° de l’article L.6313-1 ;
  • Le bilan de compétences ;
  • Les actions de formation dispensées aux créateurs ou repreneurs d’entreprises mentionnées ayant pour objet de réaliser leur projet de création ou de reprise d’entreprise et pérenniser l’activité de celle-ci ;
  • La préparation de l’épreuve théorique du Code de la route et de l’épreuve pratique du permis de conduire des véhicules du groupe léger (permis B) et du groupe lourd ;

Toutes les formations suivies par le CPF sont certifiantes. Vous obtiendrez ainsi un certificat attestant que vous avez acquis telles ou telles compétences.

Vous pourrez également suivre des formations en langue telles que :

  • Le TOEIC ;
  • Le TOEFL ;
  • Le BULAT ;
  • Le DCL anglais ;
  • Le Certificat Voltaire ;
  • Le TOSA ;
  • Le PCIE…

Outre l’anglais et le français, de nombreuses autres langues sont accessibles via le CPF et notamment l’espagnol, l’allemand, le portugais, l’italien, le russe, le chinois et l’arabe.

Vous pourrez enfin passer le permis de conduire:

La liste des permis finançables par le CPF est réduite à ceux mentionnés ci-après :

  • B ;
  • C1, C, C1E et CE ;
  • D1, D, D1E et DE.

Vous avez la possibilité de passer votre permis de conduire avec une auto-école agréée.

Vous pouvez également le passer par des plateformes en ligne, tel que ornikar.com.

Les avantages :

Suivre une formation  peut vous permettre de :

  • Monter  en compétences rapidement, accroître votre niveau de qualification et faire  évoluer votre carrière.
  • Favoriser votre  mobilité interne.
  • Gagner en autonomie dans le choix d’une éventuelle reconversion professionnelle
  • Maintenir votre employabilité, même en cas de changement de statut ou de situation professionnelle.

Mobiliser votre compte CPF :

Pour mobiliser votre compte CPF, c’est simple. Allez sur le site moncompteformation.gouv.fr.

Cliquez sur « je crée mon compte » et remplissez le formulaire selon les informations demandées.

Ensuite, renseignez les informations demandées.

Sur votre compte, assurez-vous de renseigner vos heures cumulées au titre du DIF si vous avez été salarié d’une entreprise privée avant le 31 décembre 2014.

Vous pouvez retrouver ces heures sur votre bulletin de paie de décembre 2014, sur votre dernier certificat de travail, ou en demandant une attestation DIF à votre employeur.

Vous pourrez ensuite chercher la formation qui vous intéresse et envoyer une demande. N’hésitez pas à comparer les formations dont certaines offrent la possibilité d’être suivies en distanciel.

L’organisme de formation dispose de deux jours ouvrés pour vous répondre. À réception de cette proposition de formation, vous avez quatre jours ouvrés pour finaliser votre inscription.

Dans la même catégorie