1. Fac For Pro
  2. Actualités
  3. Job étudiant : nos conseils pour concilier travail, études et vie privée – Fac For Pro

Job étudiant : nos conseils pour concilier travail, études et vie privée – Fac For Pro

Difficile de se trouver du temps libre quand on doit jongler entre son job étudiant et la révision de ses prochains partiels. Si un petit job peut aider à trouver un certain équilibre financier, il peut aussi avoir un impact négatif sur les résultats d’un étudiant ou sur sa vie privée. Mais comme nous allons le voir dans cet article, en faisant les bons choix, il est possible de tout concilier avec harmonie.

Job étudiant : entre désir d’indépendance et nécessité financière

Quelques chiffres pour commencer : selon l’Observatoire National de la Vie Étudiante (OVE), en 2013, 45% des étudiants ont exercé une activité rémunéré lors de leur année universitaire. Sans surprise, les raisons évoquées sont de natures diverses : si l’écrasante majorité des personnes interrogées (73%) ont accepté de faire un job étudiant pour “améliorer leur niveau de vie”, 58% l’ont fait pour assurer leur indépendance à l’égard de leurs parents, tandis que la moitié (51%) ont travaillé par nécessité.

Le cliché de l’étudiant pauvre n’en est donc pas vraiment un. Entre 18 et 25 ans, les postes de dépenses (logement, alimentation, frais de scolarité…) peuvent être nombreux et les revenus faibles, voire inexistants.

 

Que doit-on en déduire ? Pour beaucoup, il est impensable ou impossible de ne pas travailler durant les études. La question n’est donc pas de savoir s’il faut ou non se dégotter un job étudiant mais plutôt quel job étudiant faut-il privilégier, et surtout dans quelles conditions faut-il l’exercer ?

Job étudiant : oui, mais pas plus qu’un mi-temps !

 

Étudiant salarié ou salarié étudiant ? La logique est implacable : plus le temps consacré au job étudiant est important, moins l’étudiant est studieux et plus ses résultats peuvent chuter. Pour éviter qu’une activité rémunérée ait un trop gros impact sur la vie d’un étudiant, il est donc essentiel de limiter son temps de travail. L’idéal étant de se tourner vers un job à horaires fixes, qui ne dépasse pas le mi-temps.

 

Dans de nombreux domaines (supermarchés, cafés, accueil…) des entreprises proposent des CDI et des CDD adaptés aux étudiants et à leurs horaires. Ces job sont donc pour les étudiants une excellente manière d’obtenir un salaire sans se laisser dépasser par une charge de travail trop importante.

Le must : le job étudiant en rapport avec les études

 

Il n’y a rien de plus formateur qu’une expérience sur le terrain, vous diront de nombreux professionnels. Quand le job d’un étudiant se déroule dans le même domaine que ses études, un cercle vertueux peut se mettre en place et permettre à l’étudiant d’améliorer son niveau de vie et ses résultats simultanément.

Samuel, étudiant en école d’ingénieur, conseille “L’idéal est de trouver un job dans son domaine d’études, car on doit développer de multiples compétences en tant qu’étudiant, et il faut donc trouver un moyen de les rentabiliser.”

 

Autre élément à prendre en compte : un étudiant épanoui dans son travail et ses études est moins sujet à des problèmes de dépression, de burn-out ou d’irritabilité. Cela peut paraître trivial, mais la santé mentale doit être aussi préoccupante que la santé physique. Elle ne doit jamais être négligée.

 

Il nous semble ainsi nécessaire de conclure cet article en rappelant que les études ont, certes, pour objectif premier de vous faire acquérir des savoirs et de vous préparer à une insertion professionnelle… mais qu’elles sont aussi propices aux rencontres, aux expériences et à la sociabilisation !

 

Enfin, pour plus de flexibilité dans vos études, Fac For Pro vous propose un ensemble de formations diversifiées et professionnalisantes, que vous pouvez effectuer en classes ou en e-learning.