De l’intérêt de l’enseignement en e-learning. Retour d’expérience

Cette modalité pédagogique n’a pas toujours bonne presse auprès de certaines entreprises qui y voient une forme dévoyée d’apprentissage, qui ne serait ni efficient ni pertinent, d’autant que l’expression « e-learning » sert très souvent à désigner tout et n’importe quoi.

Pourtant l’enseignement en distantiel présente un certain nombre d’avantages et semble même aujourd’hui être l’un des recours les plus efficaces et utiles face à la crise sanitaire à laquelle la France est confrontée.

Le Coronavirus me semble donc une belle occasion (voyons du positif en chaque chose !) de rappeler ici les contours de l’enseignement en e-learning, fondés sur la pratique de FAC FOR PRO EDUCATION qui a mis en place ce type d’enseignement dès sa création en 2014 grâce à des outils interactifs et attractifs.

D’abord, de quoi parle-t-on ?

Il existe trois modalités d’enseignements à distance, souvent sources de confusion :

Les enseignements « synchrones » sont des apprentissages par des modalités d’échange d’informations en direct.

Ces enseignements s’effectuent en temps réel, via une plateforme pédagogique, un chat ou par visioconférence.

Cette modalité est temporellement peu flexible car l’apprenant doit respecter un planning de cours qui lui est imposé, comme s’il suivait des cours en classe.

Elle est en revanche géographiquement flexible car l’apprenant peut suivre son cours à n’importe quel endroit, chez lui, au bureau, dans une bibliothèque et sur n’importe quel support (ordinateur, tablette, smartphone).

Cette modalité permet d’éviter l’un des grands écueils de l’apprentissage en e-learning, à savoir le passage d’une communication majoritairement orale à écrite, qui n’est pas adaptée au plus grand nombre.

Cours en live

Les enseignements « asynchrones » sont quant à eux des apprentissages par des modalités d’échange d’informations en différé (ou replay). Ici il n’y a pas de contacts directs avec le formateur sauf en cas de formation « blended learning ».

Ces enseignements se réalisent sur une plateforme pédagogique, par un visionnage de cours écrits et des cours vidéo.

Cette modalité est extrêmement flexible car l’apprenant peut apprendre à son rythme, quand il le souhaite et où il le souhaite, aux heures qu’il s’est lui-même fixées.

Le professeur n’est plus ici le « sachant » mais un « chef d’orchestre » qui doit penser la formation de manière transverse, ludique et efficace pour limiter le nombre d’incompréhensions.

Cours écrits

Dans le cadre de ces deux modalités d’enseignement, l’encadrement pédagogique doit être prégnant mais différent !

En effet, mon expérience pédagogique m’a démontré que lorsqu’un étudiant suit des cours en direct et qu’il échange en temps réel avec son professeur, il se sent intégré à la classe -physique ou virtuelle-, il est particulièrement pro actif.

Le besoin d’accompagnement individualisé est limité car l’apprenant échange immédiatement avec son professeur, il est intégré à un groupe, même de façon virtuelle, et devient acteur de sa formation.

A l’inverse, lorsqu’un étudiant suit un cours vidéo en replay ou lit un cours sur une plateforme pédagogique, il « subit » les notions qu’il doit intégrer et se sent parfois isolé. Il doit faire preuve d’une grande capacité d’organisation et d’autonomie pour se former.

L’accompagnement pédagogique individualisé devient ici fondamental et complémentaire des cours qui sont dispensés.

 Enfin, les enseignements « blended learning », sont un mode d’apprentissage mixte qui utilise conjointement le e-Learning et le mode classique d’apprentissage en « présentiel ».

C’est cette dernière modalité que nous avons choisie au sein de FAC FOR PRO EDUCATION.

Nous avons fait ce choix en considérant les deux fondamentaux qui sont au cœur de notre projet.

L’apprentissage des « savoir-faire » : les formations en distantiel permettent un apprentissage flexible et adapté aux contraintes de chacun et un suivi personnel de l’avancement dans la formation grâce au tracking.

Aucun texte alternatif pour cette image

L’apprentissage des « savoir-être » : les formations en présentiel permettent une individualisation et un ajustement des parcours de formation suivant les compétences et les profils de chacun.

Ainsi, nos objectifs pédagogiques de transmission des savoirs, de rigueur, de développement de l’esprit critique et de travail en équipe sont pleinement satisfaits.

Finalement, j’ai pu constater que peu importe que l’on suive un enseignement en présentiel ou en distantiel, le niveau de compétences et d’acquisition des notions théoriques et professionnelles est identique.

Les diplômés ne sont donc pas moins compétents et moins bien formés s’ils ont suivi un enseignement en distantiel.

Ils sont en revanche plus autonomes (sur le plan personnel) et plus agiles (sur le plan technologique) car ils ont dû développer ce type de qualité pour valider leur parcours de formation.