1. Fac For Pro
  2. Actualités
  3. Ces patrons nous ont raconté leur premier stage …
téléchargement

Ces patrons nous ont raconté leur premier stage …

Agathe Bousquet, PDG d’Havas Paris

« Pour mon premier stage, j’ai eu de la chance ! J’ai travaillé sous la direction d’une femme charismatique et généreuse qui était en charge des relations publiques de Renault. Je l’aidais dans le programme d’accueil des VIP à l’occasion du Mondial de l’automobile : gérer les invitations, les voitures avec chauffeur, les cocktails…

Une expérience intense et concrète quand on a dix-huit ans. J’ai découvert la culture du client, ce qu’on n’apprend pas à l’école. J’ai aussi appris la signification (et même l’existence je crois) du mot “débrief”. Et avec lui, à quel point un collectif, aussi fort soit-il, a besoin de communiquer pour mieux rester soudé. Pendant les quinze jours du Mondial, on vit une course frénétique. D’un coup, la pression retombe et j’imaginais alors que la vie allait reprendre son cours au sein de l’équipe. En réalité, le meilleur moyen d’oublier les petits ratés, c’est de débriefer.

Mon meilleur souvenir de stagiaire, c’est une compétition gagnée. C’était mon premier stage en agence, une agence digitale qui depuis n’existe plus. J’ai adoré l’énergie et l’innovation déployées, l’esprit d’équipe, les nocturnes enfumées, les liens qui se créent, la crainte de perdre, les hésitations, tout… »

 

 

Henri de Castries, PDG d’AXA

 

« Mes parents avaient eu l’excellente idée de pousser leurs enfants à mettre à profit les vacances d’été pour nous confronter au monde du travail une fois le bac en poche. L’année de mes dix-sept ans, j’ai donc fait mon 1er stage dans une agence bancaire, derrière le guichet, et j’y suis revenu trois années de suite. J’y ai appris ce que cela signifiait de travailler et c’estàmon sens la finalité d’un premier stage. J’ai aussi, et surtout, compris l’importance de la proximité avec le client, que j’ai toujours gardée en tête même quand mes fonctions m’éloignaient d’un contact direct.

Mon meilleur souvenir de stagiaire ? Accompagner les vieilles dames à la salle des coffres ! C’était impressionnant, parfois drôle, toujours un peu solennel. Cela apprend à suivre les procédures tout en s’adaptant à chaque client. »

 

 

Clara Gaymard, PDG de General Electric France

 

« Mon premier stage s’est passé au Consulat général de France à Québec pendant les trois mois d’été de 1980. J’avais vingt ans. J’ai eu la chance d’accompagner souvent le consul général sur le terrain. Mais surtout, ce dernier m’a confié une étude sur la situation d’Haïti, car la pauvreté et la situation politique entraînait un afflux sans précédent de migrants vers le Canada. C’était un sujet passionnant sur le plan de la géopolitique et bouleversant sur le plan humain. Cela a également donné lieu à mon premier télégramme diplomatique.

Ce que j’ai appris ? Sur le plan pratique, comment synthétiser un problème complexe en quelques pages mais surtout que l’émotion ne fait pas une action politique. L’action au plan local est beaucoup plus efficace que la générosité commandée par l’émotion. Là-bas, j’étais entourée de jeunes coopérants, le weekend nous partions aux quatre coins du Canada. La “visite” d’un ours la nuit sur un de nos campements près des lacs du Nord reste un moment très fort. »

 

 

Didier Rappaport, Cofondateur de l’application de dating Happn

 

« J’ai fait mon premier stage dans la vente au sein d’une entreprise fabriquant des fournitures pour l’industrie textile. L’entreprise appartenait à ma famille, mais aucun proche n’y travaillait. Même si j’ai rapidement eu des responsabilités, mon père voulait que je commence dans le service commercial, pour être d’abord confronté à la réalité du terrain et aux clients.

Lors de mon premier rendez-vous, j’ai présenté une gamme de fermetures Eclair à un fabricant de vêtements de travail installé dans les Vosges. J’avais appris tout le catalogue, produit par produit, prix par prix. Une fois au rendez-vous, le client me dit que les prix sont trop chers. J’ai dit “OK, merci, au revoir” sans chercher à négocier… Heureusement, avec le temps, j’ai travaillé mes capacités d’écoute et de négociation ! J’ai aussi très vite eu l’envie de monter mes propres entreprises. »

 

 

Retrouvez tous les témoignages dans l’article des Echos : http://start.lesechos.fr/diaporamas/ces-patrons-nous-ont-raconte-leur-premier-stage-3049.php#